resident-evil-6-avis-film

Critique du film Resident evil 6

Critique du film Resident evil 6

Ce film du genre action épouvante-horreur réalisé encore une fois par Paul W.S Anderson sortira en salles le 27 janvier 2017 aux États-Unis. Ce dernier opus de Resident Evil a comme acteurs principaux : Milla Jovovich, Ali Larter, Lain Gen, Chris Redfield et bien plus. Milla Jovovich sera encore dans la partie dans le rôle de tueuse de zombies. Le titre original en anglais est Resident evil : The final chapter.

Présentation du film

Le premier Resident evil a vu le jour en 2002. Le début de l’opus nous plonge dans un grand laboratoire souterrain de Umbrella Corporation. Après la libération volontaire d’un virus, des scientifiques du labo étaient mystérieusement tués. Une jeune femme, Alice, qui se trouve dans un luxueux manoir se réveille au même instant. Elle n’a aucune idée comme elle est arrivée là. Elle aurait à s’infiltrer dans le laboratoire pour combattre l’ordinateur déréglé responsable du malheur. On a vu la suite du scénario dans les 4 autres volets. Dans ce dernier volet (peut-être qu’il y aurait un 7ème ?) Alice est la seule rescapée de la bataille de Washington contre les zombies. Elle aurait à revenir à Racoon city où Umbrella Corporation a réuni ses forces pour mener un combat final contre les survivants des scènes apocalyptiques. Dans une course effrénée, Alice sera assistée par des vieilles connaissances et un allié qui surprend dans une bataille sans merci contre les zombies et les monstres mutants. Face à l’attaque agressive d’Umbrella, et sa perte de pouvoirs, cette tâche sera la plus compliquée de toutes les missions d’Alice pour protéger une Humanité au bord de l’extermination.

 

Critique du film Resident evil 6

Le comeback de la saga horrifique va arriver suite au volet 5 qui a été controversé. Certains se lassent de son trop grand parti pris pour l’action, d’autres trouvent cela rafraîchissante. Quoi qu’il en soit, ce sixième opus ne risque pas de manquer à sa vocation de cocktail d’épouvante et d’action movie. Le film continue juste à la suite des évènements du 5ème volet où on a vu la trahison d’Alice par Wesker à Washington. Resident evil n’est pas doté des acteurs pleins de charismes, mais le jeu des acteurs n’est pas vraiment nanar. Concernant le casting, on retrouve l’héroïne, Mila Jovovich, les revenants et les nouveaux petits rôles (Ada Wong, Barry Burton, Leon S. Kennedy). Parmi les revenants, on retrouve Jill Valentine, Sienna Guillory, Michele Rodriguez, Oded Fehr. Soulignons que ces deux derniers sont déjà morts dans les autres épisodes mais ici le réalisateur va recourir au clonage pour les ressusciter ( ?). La participation de Michele Rodriguez va ajouter un peu de piment à l’ensemble du film vu le manque du fond et le scénario qui commence à s’étouffer. En guise d’info, Paul W.A.S Anderson a mis en scène l’opus 1, 4 et 5. Dans l’histoire du septième art, Resident evil est une franchise assez juteuse. Depuis sa sortie, elle a récolté environ 880 millions de dollars de recettes. Le film est aussi adapté en jeu vidéo pour le grand plaisir des aficionados de jeux sur Playstation 3 et 4, Xbox 360 et Xbox one.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.